Visual Supports & Beyond banner
Home buttonWhy buttonWhat buttonHow buttonMe buttonLinks button
 
Qu’est ce que l’autisme?
 
PeopleL’autisme est un trouble qui influence la manière dont ceux qui en souffrent perçoivent et comprennent le monde qui les entoure. L’autisme touche environs une personne sur cent.

Avant de continuer, parlons un peu de nous, les êtres humains.

Nous sommes tous des personnes, et cependant nous sommes tous différents!
More peopleNous sommes tous différents à l’extérieur.

Nous avons différentes coiffures et couleurs de cheveux, différentes couleurs de peau; nous pouvons être petits ou grands; nos visages et nos voix sont différents ; certains sont minces, d’autres plus gros ; il y a des filles et des garçons.

Malgré toutes ces différences, nous sommes tous des êtres humains.
Brave
Nous sommes aussi tous différents à l’intérieur.


Certains sont courageux, d’autres sont drôles et savent raconter des blagues; certains sont calmes, d’autres très gentils, d’autres encore aiment faire les fous ; certains sont distraits, d’autres très bien organisés. Je pourrais donner d’autres exemples, mais j’espère que tu comprends où je veux en venir.

Ce qui nous rend tous différents à l’intérieur, c’est la façon dont notre cerveau fonctionne.

On pourrait donc dire que nos cerveaux sont connectés différemment.
Brain 1Brain 2Brain 3Brain 4
La façon dont notre cerveau est connecté nous rend doués ou moins doués pour différentes choses.
GuitarGoalkeeper

Certains sont forts en math, d’autres sont des artistes ou musiciens de talent ; d’autre encore sont doués pour le sport, la cuisine, la danse, ou plein d’autres choses!

Les personnes autistes ont le cerveau connecté d’une façon très spécifique.
Autistic brain
Child
Cela veut dire qu’ils ont des difficultés dans trois domaines bien précis : les interactions sociales, la communication et l’imagination.

On appelle ces trois domaines la triade autistique.

On appelle souvent l’autisme

le spectre autistique.

GroupCleverparce que, comme nous sommes tous différents, les autistes sont tous différents les uns des autres.

Certains peuvent souffrir d’un handicap mental, et ne pourrons jamais apprendre à parler ou à se débrouiller seuls.

D’autres peuvent être super intelligents et devenir des scientifiques ou des inventeurs.

Bien entendu, il y a aussi toute sorte de personnes entre ces deux extrêmes.
 
SingPaintingOn pense que certaines personnes célèbres étaient peut-être autistes, par exemple, Albert Einstein, Mozart, Isaac Newton, Charles Darwin et Michelangelo.

Il existe même des chanteurs et des acteurs qui sont autistes!

Ils ont tous une chose en commun: c’est la triade autistique. Nous allons donc expliquer de quoi il s’agit.

Les interaction sociales.

RulesNous respectons tous beaucoup de règles sociales sans même y penser, par exemple, fermer la porte quand nous allons aux toilettes, ou ne pas interrompre quelqu’un qui parle.

Parfois, les règles sociales changent selon l’endroit où nous nous trouvons. Par exemple, on peut porter un pyjama chez soi, mais pas dans un magasin !

Les règles sociales changent aussi quand on grandit. En général, on peut courir tout nu sur la plage quand on a 2 ans, mais pas quand on en a 14 ; et on ne peut jamais se mettre tout nu dans un magasin!

Beach nakedLes autistes ont souvent du mal à comprendre et à respecter ces règles sociales.

Certains essaient et paraissent un peu bizarre, d’autres évitent les rapports sociaux autant que possible. Parfois, certains sont tout à fait inconscients des règles sociales; ils peuvent être contrariés parce qu’ils ne comprennent pas pourquoi ils ne peuvent pas faire ce qu’ils veulent, ou ils peuvent faire des choses gênantes pour les autres sans s’en rendre compte.

BoredIls peuvent aussi avoir des difficultés à se faire des amis.

Il peut être difficile pour eux de reconnaître et de comprendre les émotions, et ils ne se rendent pas toujours compte que quelqu’un est contrarié ou effrayé.

Il arrive qu’ils parlent beaucoup de ce qui les intéresse et si les autres les trouvent ennuyeux, ils ne s’en rendent pas toujours compte.
La communication.

Certains autistes ne savent pas parler, d’autres ne connaissent que quelques mots, d’autre encore parlent normalement.

Arm and legCertains autistes connaissent des mots, mais ne comprennent pas à quoi ils servent. Nous devons travailler beaucoup pour leur apprendre à utiliser les mots, en les aidant avec des images ou grâce à la langue des signes.

Les autistes qui savent parler comprennent souvent les choses de façon très littérales. Il arrive qu’ils ne comprennent pas des expressions très courantes comme, "les doigts dans le nez" pour dire que quelque chose est facile ou "j’en ai plein le dos!" pour dire qu’on en a marre!

Les autistes ont particulièrement du mal à comprendre la communication non-verbale.

La communication non-verbale, c’est ce que nous faisons avec le reste de notre corps pendant que nous parlons, par exemple, le ton de la voix, les gestes de la main, ce que nous regardons et toutes sortes d’autres mouvements, comme hocher ou secouer la tête.

Body language

PointParfois, la communication non-verbale change complètement la signification de ce que nous disons, comme lorsque nous sommes sarcastiques ou que nous disons quelque chose pour rire.

Certains autistes ont besoin de plus de temps pour assimiler le langage parlé. Ils ont peut-être besoin de beaucoup réfléchir aux mots pour pouvoir les comprendre, un peu comme quand tu dois beaucoup réfléchir pour faire un calcul dans ta tête pendant un cours de math. Et tout comme quand tu fais un calcul dans ta tête, ils ont besoin d’assimiler les mots parlés sans être interrompus, sinon ils devront tout recommencer.

L’imagination.

KettleLes autistes ont de problèmes d’imagination ‘fonctionnelle’. La plupart des gens pensent qu’on utilise uniquement l’imagination quand on joue ou qu’on fait quelque chose de créatif, comme peindre ou écrire un livre.

En fait, l’imagination est aussi très importante pour notre sécurité. Elle nous permet de réfléchir à des choses qui ne sont pas en train de se passer tout de suite. Elle nous aide à imaginer ce qui pourrait ou devrait se passer si nous faisons quelque chose, même si nous ne l’avons jamais fait. Par exemple, nous savons qu’on se brûle les doigts si on touche une bouilloire qui chauffe, ou qu’on risque de se faire écraser si on traverse la route sans regarder.

Quand nous ne savons pas ce qui va arriver, nous avons peur. À cause de leur problèmes d’imagination, les autistes ont souvent plus de mal que nous mal à imaginer ce qui va arriver, et donc ils se sentent très souvent effrayés.

Cela arrive souvent quand ils visitent un nouvel endroit, ou que ce qui était prévu change brusquement. C’est pour cela que les autistes peuvent avoir besoin d’un calendrier visuel.

TantrumNous utilisons aussi notre imagination pour comprendre quel effet notre comportement a sur les autres. Quand on est méchant avec quelqu’un, on sait qu’on leur a fait de la peine, même si cette personne le cache. Les autistes, par contre, ne s’en rendent pas compte, et ils peuvent sembler égoïstes ou méchants, alors qu’en fait, ils ne se rendent pas compte qu’ils ont fait de la peine à quelqu’un.

Parfois, ils ont aussi peur de goûter un nouvel aliment, et ils ne veulent manger que ce qu’ils considèrent comme ‘sûr’, ou ils n’aiment pas porter de nouveaux vêtements ou de nouvelles chaussures.

Les sens.
Senses

Les autistes ont souvent des problèmes liés aux sens. Les êtres humains ont 7 sens, qui sont:

  • Le goût
  • Le toucher
  • L’odorat
  • La vue
  • L’ouïe
  • L’équilibreBurn lap
  • La perception du corps (ce qui nous permet de savoir ce que font les différentes parties de notre corps, même sans les regarder)

Juste comme pour les mots, les autistes peuvent avoir besoin d’un peu plus de temps pour comprendre ce que leur disent leur sens. Ils peuvent avoir des difficultés à filtrer les bruits comme une conversation dans la pièce d’à côté quand ils regardent la télévision.

Ils ne seront peut-être pas capables de discerner rapidement à quel sens être attentif. Par exemple, ils peuvent être tellement captivés par la télévision qu’ils ne remarqueront pas qu’un bol de soupe chaude leur brûle les genoux.

WiggleNous avons tous besoin d’un certain niveau de stimulation pour nous sentir bien. Si nous n’en recevons pas assez, notre cerveau est ‘affamé’ et nous recherchons des sensations. Si nous en recevons trop, notre cerveau est ‘surchargé’ et nous évitons les stimulations. Mais qu’est-ce que cela veut dire, dans la vie de tous les jours ?

Par exemple, si on reste assis trop longtemps, on a besoin de bouger, parce qu’en restant assis, on ne reçoit pas assez de stimulation du toucher, de l’équilibre ou de la perception du corps. Si ça ne dure pas trop longtemps, ça va, mais après un moment, nous avons besoin de nous lever et de bouger. C’est pour cela que tu as besoin d’aller en récréation à l’école !

LoudPour beaucoup d’autistes, les signaux envoyés par leurs sens à leur cerveau sont trop faibles ou trop forts. Donc, comme nous, ils recherchent ou évitent les sensations pour se sentir bien. Certains ont une ouïe hypersensible, et ils trouvent trop fort et effrayants des bruits qui nous semblent normaux.

D’autres autistes peuvent avoir un sens de l’équilibre trop peu sensible, et donc ils ont besoin de se balancer ou de tourner sur eux-mêmes pour le stimuler. Chacun des 7 sens peut être trop ou trop peu sensible, ou normal. Comme je l’ai déjà dit, tout le monde est différent !

C’est tout ce que j’avais à dire au sujet de l’autisme. Si tu veux en savoir plus ou que tu te sens prêt à apprendre plus de détails, tu peux regarder le reste de mon site.